La Revue

Société et culture

Fermement convaincu que seul le mystère de Dieu permet de saisir la vraie profondeur de toutes choses, c’est dans cette lumière que l’œuvre de Charles Journet s’est étendue au-delà des frontières théologiques pour se situer également au point de contact entre la révélation des desseins de Dieu et les drames de l’histoire humaine. Dans le même esprit, Nova et Vetera aborde et essaye de répondre « aux questions les plus graves de notre temps, sans rien attendre des solutions faciles, sans atténuer le mystère, en cherchant au contraire à se perdre en lui pour en revenir moins aveugle » (Nova et Vetera, 1963). Ainsi, comme autrefois par certains éditoriaux courageux de Charles Journet durant la guerre, aujourd’hui encore, par ses éditoriaux abordant des questions d’actualité, telles que la nature du mariage, l’idéologie du Gender, l’euthanasie, la défense des droits de l’homme, les problèmes naissant de la culture post-moderne, etc., Nova et Vetera se retrouve à exercer le même acte de résistance spirituelle et de discernement chrétien au cœur des nuits qui traversent l’esprit et l’histoire de l'homme.