La Revue

Philosophie

Dès le début Charles Journet est pleinement entré dans l’intuition de Léon XIII recommandant l’étude de saint Thomas. À la philosophie de l’être il demandera les lumières lui permettant une confrontation avec les courants de pensée de l’époque, en Suisse romande, notamment. S’il est tributaire des ouvrages du P. Garrigou-Lagrange, le souci de confrontation est une marque de son esprit. Dans ses chroniques il est attentif aux questions liées à la science comme celle de l’évolution, ou, dans un autre domaine, à la doctrine de la loi naturelle, qui est au cœur de ses éditoriaux du temps de guerre, dont le recueil Exigences chrétiennes en politique est un grand témoignage de la résistance spirituelle contre les totalitarismes. La familiarité avec la pensée de Jacques Maritain sera un stimulant constant à l’attention aux problèmes nouveaux.